L’impact des taxes sur les investissements dans la crypto-monnaie

En 2021, près de 8 % de la population de la France ont investi dans une monnaie électronique. De ce fait, la fiscalité de ce marché sur les plus-values a été renouvelée début 2022 en France. Alors, quel est l’impact des taxes sur les investissements dans la cryptomonnaie ? Découvrez-le au travers de cet article !

Crypto monnaie : quelles sont les exonérations des impôts ?

Dans un premier temps, il faut savoir que les échanges entre actifs numériques ne sont pas soumis aux impôts. En réalité, pour avoir une imposition, la transaction de la crypto monnaie se réalisera à titre onéreux.

A lire en complément : Un mineur de Bitcoin gagne plus de 10 000 $ en une seule journée

En d’autres termes, elle s’effectuera en échange des monnaies non virtuelles, des monnaies électroniques avec soulte (compensation financière). Non seulement ceci, cette transaction pourrait également s’opérer en échange de services ou de biens.

Dans un second temps, ne sont pas aussi soumises aux impôts les plus-values qui valent moins de 305 €. Par ailleurs, il convient de notifier que la venue des monnaies virtuelles ont révolutionné totalement les manières de placements. Pour cet effet, la fiscalité sur les monnaies numériques évolue en France donc en 2023.

A lire également : Cryptomonnaies : 4 raisons incontournables de bien se former avant de se lancer

Sur ce marché, les impositions devraient être plus faciles et claires, pour les vendeurs privés en particulier.

Crypto monnaie : quel est l’impôt sur le minage ?

Le minage s’apparente à une action qui vise à générer de la crypto monnaie. Dans le même temps, elle consiste également à vérifier les différentes transactions en crypto sur les blockchains. Notez bien ce sont de multiples opérateurs aux quatre coins du monde qui effectuent cette vérification. À la base de la technologie de la blockchain, cette vérification garantit la sécurité.

Quant aux mineurs, ils reçoivent leurs rémunérations en monnaies électroniques. D’ailleurs, certaines personnes se demandent comment doivent-ils faire la déclaration de leurs sous étant mineur. Retenez juste que tous les bénéfices que génère une activité de minage sont soumis au régime des bénéfices non commerciaux (BNC).

Crypto monnaie : qu’est-ce qui change en 2023 par rapport aux impôts sur les monnaies numériques ?

Tout individu réalisant la vente régulière des monnaies électroniques représente un investisseur professionnel en 2022. Or, durant toute cette année, vous pouvez acquérir puis vendre quotidiennement votre crypto monnaie. Notez bien ce problème de définition suscite un impact conséquent. Parce que les investisseurs privés procèdent à des opérations de cessions de monnaies numériques quotidiennes

Ainsi, ces investisseurs constituent des professionnels et doivent se soumettre au retour sur les bénéfices de non commerciaux. En 2023 alors, ce sont les personnes qui emploient des outils similaires à ceux professionnels avec les traders professionnels seuls qui sont : soumis aux impôts des BNC.

Dans ce cas de figure, la plus-value sur la vente des monnaies numériques ne sera : plus soumise au régime des bénéfices des régimes non commerciaux. En ce qui concerne les autres vendeurs, ils seront : automatiquement soumis au PFU au 30 %.

Crypto monnaie : comment fonctionnent les impôts ?

Les impôts sur les cryptomonnaies varient selon votre statut de vendeur : professionnel ou vendeur. Lorsque vous vendez vos monnaies numériques à titre personnel, sachez que vous serez soumis au PFU. Autrement dit, vous paierez 30 % de forfait unique sur les plus-values. Par contre, un trader professionnel est assujetti aux BIC. Alors, son impôt se chiffre à 60 %.

ARTICLES LIÉS