Quels sont les risques liés au crédit renouvelable

Quels sont les risques liés au crédit renouvelable

Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, les Français se tournent de plus en plus vers le crédit à la consommation plutôt que d’utiliser leur épargne. Cependant, le crédit renouvelable est souvent critiqué comme étant assez risqué pour les consommateurs. Découvrez dans cet article quelques risques du crédit renouvelable.

Prêt renouvelable : fonctionnement

Quand on parle d’un crédit renouvelable, également appelé crédit revolving, consiste à octroyer aux emprunteurs une réserve d’argent qu’ils peuvent utiliser et reconstituer à leur guise. Un certain montant est donc mis à leur disposition, et ils peuvent en utiliser tout ou une partie en fonction de leurs besoins.

A voir aussi : Comment fonctionne le paiement en 10 fois pour vos gros achats ?

Dès que vous commencez à utiliser cette réserve, vous vous verrez prélever des échéances avec un remboursement d’intérêt. La réserve d’argent est ensuite reconstituée et peut être empruntée à nouveau, d’où le nom de « revolving » ou « renouvelable ». Ce type de crédit à la consommation est généralement accompagné d’une carte de crédit et d’une assurance.

Les risques du crédit renouvelable

Les crédits renouvelables, par nature, peuvent être risqués si les emprunteurs ne font pas attention. Selon une étude typologique réalisée par la Banque de France en janvier 2018, ce type de prêt est présent dans environ 68 % des dossiers de surendettement. Et cette situation est souvent due à l’accumulation de prêt renouvelable.

Lire également : Pourquoi un crédit sans apport est-il si difficile à obtenir pour une entreprise ?

Le principal problème du crédit renouvelable est que deux défauts de paiement mensuels provoquent l’inscription de l’emprunteur au fichier des incidences bancaires de remboursement de crédit la Banque de France.

Si vous manquez de vigilance ou que vous n’avez pas les bonnes informations, vous pouvez vite vous retrouver acculé.

Quels sont les risques liés au crédit renouvelable

Il convient dès lors d’être vigilant avant d’accepter une offre de crédit renouvelable. Souvent, notamment chez les grandes enseignes, des promesses alléchantes sont faites. Il est donc conseillé d’analyser attentivement l’offre avant de signer. Même si les conditions ne sont pas très claires, il s’agit tout de même d’un prêt.

Certains établissements peuvent également facturer des frais supplémentaires. Si vous prenez le temps de lire attentivement le contrat et que vous utilisez le délai de rétraction comme il faut, cela vous sera d’une grande aide.

Enfin, l’utilisation du prêt renouvelable est également risquée car, couvrir les dépenses courantes avec ce type de crédit peut rapidement devenir incontrôlable.

Utilisation correcte du crédit renouvelable

Cependant, les crédits renouvelables ne sont pas seulement mauvais. S’ils sont utilisés à bon escient, ils peuvent parfois être très utiles et servir au financement des dépenses extraordinaires.

Aussi, depuis 2010, la loi encadre strictement les prêts renouvelables pour protéger les consommateurs. Ainsi, depuis 2014, il a été instauré que les contrats de crédit renouvelable qui ne sont pas utilisés pendant un an sont suspendus puis résiliés s’ils ne sont pas réutilisés par l’emprunteur après un an.

Vous avez la possibilité de demander à tout moment une réduction de la réserve de crédit, la suspension du droit d’utilisation ou la résiliation du contrat. Dans ce cas, la somme utilisée doit être restituée.

Il est également possible de convertir un crédit renouvelable en crédit classique lors du renouvellement du contrat. Enfin, en cas de difficultés passagères, l’établissement peut accorder un moratoire sur les paiements, mais cela n’est autorisé que deux fois par an et pendant cette période, le crédit reste indisponible.

ARTICLES LIÉS