Comment voir sa cotisation retraite ?

Après le décès de votre conjoint, vous avez la possibilité de recevoir une pension de survivant. Cela correspond à une partie de la retraite dont votre conjoint aurait bénéficié. Pour l’obtenir, vous devez envoyer un dossier de demande de pension de survivant à la caisse de retraite du défunt.

A lire aussi : Comment calculer un intérêt annuel ?

Solution 1 : trouver un fonds de pension avec un simulateur

Pour obtenir une pension de survivant, vous devez faire une demande auprès du fonds de pension du régime de base et du régime complémentaire du défunt.

Il y a de fortes chances que vous ne connaissiez pas les organismes de retraite de votre conjoint (ou vos parents si vous faites une demande).

A lire aussi : Comment envoyer un mail à la carsat ?

Connaissez les cas de retraite du défunt, vous n’avez besoin que du nom de famille et du numéro de sécurité sociale (vous pouvez retrouvez-le sur la carte de vie, les certificats juridiques ou la paie. Le numéro de sécurité sociale contient 15 chiffres).

Simulateur informatique

Infotreats Simulator pour connaître vos régimes de retraite ou ceux d’un être cher : https://mesregimes.info-retraite.fr/

Ce simulateur pratique vous donnera une liste de vos projets (ou des plans de la personne décédée en fonction du numéro de sécurité sociale que vous entrez).

Dès que vous connaissez les régimes de retraite, notre répertoire en bas de page vous aidera à entrer en contact avec les différents fonds de pension.

Simulateur Agirc-Arc

Le simulateur AGIRC-ARRCO vous propose, grâce à votre numéro de sécurité sociale, l’entité qui gère le dossier de retrait supplémentaire. Il vous permet donc de rencontrer votre groupe de protection sociale.

Pour votre information : vous ne disposez que de pour entrer votre nom de famille dans le champ DOP_HOM_FRM_NAME.

Exemple de résultat avec le simulateur agirc-arrco :

Avertissement : Pour rappel, vous devez demander une pension de survivant auprès de la caisse de retraite du défunt et non auprès des organismes de retraite du futur bénéficiaire.

Solution 2 : Répertoire des organisations de retraite classées par métier

Pour plus de simplicité, vous trouverez ci-dessous la liste des fonds de pension classés selon votre statut (ou celui du défunt s’il s’agit d’une demande de pension de survie).

Fonds de pension pour salariés

Répertoire des fonds de pension pour les employés.

Salariés agricoles

  • Régime de base =
  • Régime de retraite complémentaire MSA (Agricultural Social Mutual Society) = Agirc-Arrco

Employés de l’industrie, du commerce et des services

  • Régime de base = Assurance retraite (Régime de sécurité sociale)
  • Régime de retraite complémentaire = Agirc-Arcco

Fonctionnaires extérieurs à la fonction publique

  • Retraite de base = Régime de retraite complémentaire de l’assurance
  • pension = Ircantec

Équipage aéronautique civil

  • Régime de base = Régime de retraite complémentaire
  • CRPN

Entreprises ayant un statut spécial

Pour les entreprises disposant d’un statut spécial, l’agence de retraite gère la retraite de base et la retraite complémentaire.

  • Plan minier de la Banque de France = Retraite des mines utilisées dans les industries de l’électricité et du gaz (EDF, GDF,…) = CNIEG
  • Comédie Française = Employés du clergé et du notaire du CRPCF
  • CRPCEN
  • Marins = ENIM
  • Opéra National de Paris = Port autonome de CROPERA de Strasbourg
  • Employés de la RATP (transport à Paris et en Île-de-France) = CRP RATP
  • Employés de la SNCF = SNCF CPRP

En particulier, ces régimes spéciaux sont ceux qui vont subir les changements les plus importants à la suite de la nouvelle réforme des retraites de Delevoye 2019.

Fonds de pension des fonctionnaires

Fonctionnaires de l’État, magistrats, militaires

  • Retraite de base = retraite complémentaire du Service de retraite de l’État

Les responsables territoriaux et hospitaliers

  • Plan de base = Plan supplémentaire CNRACL
  • RAFP

travailleurs de l’État

  • FSPOEIE (régime de base complémentaire)

Fonds de retraite pour les non-salariés

Fermiers

  • MSA (pension de base et régime de retraite complémentaire)

Artisans, commerçants et industriels

  • Sécurité sociale pour les indépendants (régime de pension de base et pension complémentaire)

Professions libérales

Pour toutes les professions libérales, les organisations gèrent la retraite de base et la retraite complémentaire. Cela signifie que la personne ne dispose que d’un seul fonds de pension.

Le CNAVPL est le fonds national des professions libérales. Gérez 10 sections professionnelles :

  • Chirurgiens dentistes et sages-femmes = CARCDSF,
  • Médecins = CARMF, infirmières,
  • massothérapeutes physiothérapeutes, pédicurs-podiatres, orthophonistes et orthoptistes = CARPIMKO,
  • vétérinaires = CARPV,
  • agents d’assurance générale = CAVAMAC,
  • comptables et auditeurs = CAVC, officiers ministériels,
  • fonctionnaires et entreprises judiciaires = CAVOM,
  • pharmaciens = CAVP, architectes,
  • architectes, architectes, ingénieurs, Techniciens, géomètres, experts, conseillers, consultants,… = CIPAV,
  • notaires = CPRN.

Le régime juridique : CNBF est géré séparément.

Artistes, auteurs d’œuvres originales

  • Retraite de base = assurance retraite complémentaire
  • IRCEC

Pêcheurs embarqués

  • Retraite de base retraite complémentaire = ENIM

Les membres de la secte

  • Retraite de base = retraite complémentaire CAVIMAC
  • AGIRC-ARRCO

Solution 3 : trouver l’ancien courrier

Si vous ne connaissez pas l’agence de retraite du défunt, vous avez également la possibilité de rechercher l’ancien courrier.

Vérifiez vos dossiers, vous trouverez sûrement des lettres d’un ou de plusieurs organismes de retraite. De plus, si votre proche a bien géré l’outil informatique, certains les documents sont numérisés pour un stockage plus long. Promenez-vous sur votre ordinateur personnel.

Solution 4 : contacter d’anciens employeurs

Vous ne trouvez toujours pas les organisations de retraite de base et complémentaires du défunt malgré tous nos conseils ? Dans ce cas, vous n’êtes pas dans une impasse.

Essayez de contacter ses anciens employeurs. Si l’entreprise existe toujours, elle pourra vous en informer. De plus, vous trouverez le numéro de sécurité sociale du défunt sur chaque reçu de paiement.

ARTICLES LIÉS