Quel est le bon rendement pour un projet ?

L’objectif d’un investissement locatif est d’obtenir un bon rendement annuel. Les performances prennent toujours la forme d’un pourcentage. Il s’agit d’un concept essentiel en matière d’investissement locatif. En effet, il permettra d’identifier la viabilité d’un projet immobilier ainsi que l’orientation stratégique qui en découle. Mais savez-vous ce qu’est un bon retour sur investissement locatif et comment est-il calculé ? 

Investissement locatif : calcul du rendement d’un projet

Lorsque vous êtes sur le point d’investir dans des propriétés locatives, il y a plusieurs éléments d’information à prendre en compte afin de calculer la rentabilité d’un projet. Grâce au prix d’achat net du vendeur, au montant du loyer mensuel et à la taxe foncière, nous pouvons déjà avoir un petit aperçu de la rentabilité locative d’un bien immobilier.

A voir aussi : Comment augmenter un loyer sous-évalué ?

Voici le calcul à effectuer pour obtenir le taux de rendement brut d’un investissement locatif :

Revenus locatifs de plus de 12 mois/coût d’acquisition x100

A découvrir également : Peut-t-on obtenir une régularisation ?

De toute évidence, ces données sont insuffisantes pour une analyse totalement satisfaisante. Ils permettent seulement d’avoir une idée. Pour obtenir le rendement net d’un investissement locatif, toutes les dépenses d’exploitation doivent être éliminées des revenus perçus.

Les loyers bruts sont les seuls revenus, comme on peut s’y attendre. De là, il faudra soustraire les coûts d’entretien, d’assurance, de toute prestation de services, les dépenses de copropriété et, bien sûr, les impôts fonciers et les impôts sur le revenu.

Une fois ce bénéfice net annuel obtenu, il doit être lié au coût d’acquisition de l’actif. À ce prix, on y trouve non seulement le prix net vendeur, mais aussi les frais d’agence, les frais de notaire, ainsi que le coût des travaux de rénovation et/ou de décoration. Après ce calcul, vous obtiendrez le rendement net de votre investissement immobilier.

Si vous envisagez de réaliser un investissement locatif, il est impératif de maîtriser ces calculs afin de choisir la meilleure stratégie d’investissement.

Le bon rendement pour un projet

Le rendement net d’un livre d’épargne varie entre 0,5 et 1,5 %, et celui de l’assurance-vie ne dépasse pas 2 %. Quant à l’investissement locatif, il représente souvent un rendement qui est généralement beaucoup plus intéressant ! On parle souvent de 3 à 8 % de la rentabilité nette selon le projet. Cette variation s’explique par le taux d’attractivité des villes ou quartiers cibles. Plus vous recherchez l’emplacement, plus le prix d’achat de la propriété sera élevé, ce qui réduira naturellement le rendement locatif :

Pour un projet de performance qui vise à générer des revenus supplémentaires, le rendement locatif net se situe généralement entre 5,5 et 8 %. Cela permet de générer un flux de trésorerie neutre ou positif. Si votre rentabilité est plus élevée, vous courez sûrement un risque majeur : moins de valeur de revente et la vacance de location menace.

Pour un projet qui vise à sécuriser ses actifs en acquérant des biens immobiliers dans un quartier très prisé d’une grande ville, le rendement NET se situe généralement entre 3,5 et 5%. Cela ne signifie pas que vous ne gagnerez pas de projet de performance, mais que vous ne pourrez pas générer de flux de trésorerie positif (il est donc nécessaire d’économiser des efforts) et vous devrez attendre que la revente bénéficie de la valeur ajoutée.

Attention, le taux de rendement n’est pas le seul élément à prendre en compte lors de la réalisation d’un investissement locatif. Vous devez également veiller à ce que le quartier ou la ville où vous investissez ne perde pas de valeur locative ou de revente. Il est préférable de trouver la bonne offre dans un endroit recherché. Vous obtiendrez alors un rendement très correct et espérez augmenter les loyers au fil du temps ou générer une valeur ajoutée potentielle lors de la revente.

ARTICLES LIÉS