Comment débuter en tant qu’Auto-entrepreneur ?

Beaucoup de gens souhaitent devenir leur propre patron. Outre la possibilité de gagner plus d’argent, cette démarche peut vous aider à profiter d’un emploi du temps moins chargé. Vous avez également la chance d’exercer votre métier avec passion. Or, pour que ce soit le cas, vous devez bien choisir le statut à donner à votre future entreprise. Actuellement, l’auto-entreprise est appréciée des créateurs pour sa simplicité et la rapidité de sa création. Elle se gère aussi facilement au quotidien. Toutefois, il convient de connaître certaines bonnes pratiques pour bien débuter en tant qu’auto-entrepreneur. Découvrez-les dans cet article.

Bien choisir votre activité

La première étape pour réussir vos débuts en tant qu’auto entrepreneur consiste à bien choisir votre activité. Sachez que ce régime vous permet d’exercer une activité principale et plusieurs activités secondaires. Cependant, il est préférable qu’elles soient toutes liées les unes aux autres. En tout cas, il convient de privilégier la qualité à la quantité. Il vaut aussi mieux opter pour un domaine qui vous passionne.

A découvrir également : Pourquoi aller dans un incubateur ?

Par ailleurs, en devenant auto-entrepreneur, vous pouvez exercer une activité professionnelle indépendante dans différents domaines (commercial, artisanal ou libéral). Toutefois, certaines activités sont exclues (agent immobilier, location d’immeubles non meublés ou professionnels, profession juridique et judiciaire…).

Réaliser les démarches pour créer votre auto-entreprise

Il faudra entamer les démarches nécessaires pour créer votre auto-entreprise. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez exercer en toute légalité :

A voir aussi : Quel est le montant des charges patronales ?

Déclarer le début d’activité

Pour devenir auto-entrepreneur, vous devez remplir un formulaire de déclaration de début d’activité POAE. Plusieurs options s’offrent à vous et peuvent impacter sur votre régime social, vos impôts et sur l’entreprise en général. Vous aurez également à indiquer la fréquence à laquelle vous déclarez votre chiffre d’affaires et donc vos cotisations. De ce fait, il est important de bien remplir ce document.

Envoyer votre dossier au CFE

Pour constituer votre dossier, vous devez fournir une copie de votre pièce d’identité ainsi que le formulaire de demande d’ACCRE. Il convient ensuite de le déposer au centre de formalités des entreprises compétent. À son tour, celui-ci le réceptionne et le transmet aux différents organismes concernés (INSEE, RSI, tribunal de commerce…).

Réceptionner votre numéro de SIRET

Le numéro de siret est un code à 14 chiffres qui sert à identifier votre auto-entreprise. Vous en aurez besoin pour exercer votre activité en toute légalité. D’ailleurs, ce code doit être mentionné sur tous vos documents administratifs et commerciaux.

Exercer efficacement votre activité

L’auto-entreprise est appréciée pour ses nombreux avantages. Ce statut propose un régime fiscal et social simplifié, donnant ainsi l’opportunité à toute personne physique d’entreprendre. Vous profitez également d’une franchise de tva, vous permettant de ne pas être redevable de celle-ci.

En outre, vous disposez de quelques bonnes pratiques pour vous aider à bien débuter et à prospérer :

Lister vos charges

Plusieurs entrepreneurs confondent chiffre d’affaires et salaire. Ce qui peut conduire à des situations financières délicates. Pour éviter ces cas de figure, listez vos charges (impôts, cotisations, achat de matière première, assurances…). Puis, déduisez-les de votre chiffre d’affaires. Le montant restant se rapproche davantage de la notion de salaire.

Vendre au juste prix

Ne commettez pas l’erreur de proposer des tarifs peu élevés pour attirer les clients. En effet, pour les consommateurs, les petits prix riment avec produits/services de mauvaise qualité. Donc, même si vous débutez dans un secteur concurrentiel, assumez vos tarifs. Mettez bien en avant ce qui les justifie.

Apprendre à dire non

Lorsque vous débutez, vous travaillez ardemment afin de générer rapidement un chiffre d’affaires correct. Cependant, au fil du temps, cela peut être fatigant physiquement et mentalement. Vous risquez ainsi de travailler sans plaisir, ce qui peut inciter à l’abandon. Alors, apprenez à dire non à ce que vous ne pouvez pas réaliser. Si vous acceptez de tout faire, vous prenez certains risques qui peuvent nuire à votre activité :

  • vous ne pourrez plus honorer vos missions,
  • vous nouez des partenariats qui ne correspondent pas à vos valeurs,
  • vous travaillez pour des clients que vous n’appréciez pas,
  • vous collaborez avec des fournisseurs qui impactent négativement sur la qualité de vos produits…

Pour éviter ces situations, analysez bien les missions qui vous sont confiées. Ne vous occupez pas de celles que vous ne pourrez pas réussir.

Bien vous entourer

Certes, vous êtes le seul à prendre des décisions pour votre auto-entreprise. Toutefois, il est recommandé de vous entourer pendant et après sa création. En ce faisant, vous pouvez demander des conseils à des entrepreneurs expérimentés. De cette façon, vous n’allez pas commettre les mêmes erreurs qu’eux. Ce qui peut vous aider à réussir vos débuts en tant qu’auto-entrepreneur.

Continuer à apprendre

Le monde de l’entrepreneuriat ne cesse d’évoluer. Alors, pour être plus performant que vos concurrents, continuez à apprendre. Cela vous permet de connaître les nouvelles stratégies, les réglementations, les tendances, des matériels plus performants… Pour ce faire, inscrivez-vous à des workshops, participez à des séminaires et des formations.

Centraliser votre gestion en ligne

En dehors du cœur de votre activité, il faut aussi gérer votre auto-entreprise au quotidien. Pensez donc à suivre des formations dans différents domaines (comptabilité, déclarations fiscales, communication…). En plus, préférez centraliser votre gestion en ligne. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, utiliser un outil de gestion et de facturation dédié aux auto-entrepreneurs.

Cet article vous a appris comment débuter en tant qu’auto-entrepreneur. Ce qui peut vous aider à réussir votre entrée dans le monde de l’entrepreneuriat et à perpétuer votre activité.

ARTICLES LIÉS