x

Les garanties de crédit immobilier

Hypothèque

L’hypothèque est la sûreté la plus utilisée pour garantir un prêt immobilier. Il s’agit de mettre en gage un bien immobilier, terrain ou bâtiment. Cela signifie que si l’emprunteur n’arrive pas à honorer sa dette, le bien sera vendu aux enchères pour payer le prêteur. Le bien en question peut être le bien objet du crédit lui-même, notamment dans le cadre d’un crédit logement, mais il peut également s’agir d’un bien différent, propriété de l’emprunteur.
 

Cautionnement

Le cautionnement est une sûreté personnelle, c’est-à-dire l’engagement d’une tierce personne de rembourser le crédit à la place et lieu de l’emprunteur si ce dernier faille dans ses engagements. Mais il existe une autre forme de cautionnement, cette fois réelle qui est instituée sur un bien précis de la caution. Il s’agit soit d’un bien meuble, véhicule, matériel, soit d’un bien immeuble, maison, appartement. Dans ce dernier cas, on parle de caution hypothécaire.
 

Privilège du prêteur de deniers

Ce type de garantie immobilière est peu connue mais elle est aussi efficace, voire plus, que l’hypothèque.  Le privilège permet en effet à son bénéficiaire d’être priorisé sur tous les créanciers lors de la réalisation ou la vente du bien. Il s’applique le plus souvent au crédit logement, lorsque le crédit est destiné à financer l’achat d’un logement. Cette garantie exige le respect d’un certain nombre de conditions. Elle ne s’applique par exemple pas au prêt qui finance la construction d’un immeuble.
 

Les garanties supplémentaires


Les banques exigent de plus de l’emprunteur la souscription d’une assurance de prêt immobilier pour garantir le remboursement du prêt. Cette assurance couvre le décès et la perte d’emploi. Si elle garantit la banque de la récupération des fonds octroyés, elle permet tout de même aussi de protéger les proches de l’emprunteur.
 

Simulateur en ligne

Notre simulateur en ligne évalue pour vous le coût du crédit et de la garantie. En effet, la souscription d’un prêt immobilier implique des frais de dossier, mais surtout des frais de notaire pour l’inscription de l’hypothèque, des critères à considérer au même titre que la durée du remboursement, le taux d’intérêt afin de déterminer avec exactitude le coût global de votre crédit.
 
© copyright 2020 - Mon Portail Finance
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus