Apprendre a vivre au quotidien avec une maladie chronique

De nombreux Français sont touchés par une (ou plusieurs) maladies chroniques plus ou moins invalidantes. Une telle annonce est extrêmement bouleversante, tant pour le patient que pour ses proches, et nécessite de repenser l’organisation de sa vie au quotidien. Voyons ensemble comment mieux vivre sa maladie pour rester acteur de sa santé.

Bénéficier de remboursements adéquats

Qui dit maladie, dit nécessité de soins et de suivi médical régulier. Il est donc crucial de prendre en compte la dimension financière qu’implique une maladie chronique. Pour ce faire, trouver une mutuelle santé est essentiel pour limiter les coûts induits par les soins et examens. Des problèmes de santé peuvent déjà altérer votre capacité à travailler et sont lourds sur les plans physiologique et psychologique. Aussi, pouvoir s’assurer une sécurité financière grâce aux remboursements des différents actes de soin (non pris en charge par la Sécurité sociale) est très important dans une situation si délicate.
Il est également possible de bénéficier d’aides pour améliorer sa qualité de vie en tenant compte des contraintes de la maladie (ex : aménagement dans la maison). Des accompagnements par des spécialistes comme un diététicien ou un psychologue pourront, eux aussi, faire l’objet de remboursements afin d’améliorer le mieux vivre au quotidien.

A voir aussi : Quelles sont les charges de l'usufruitier ?

Les pratiques de médecine douce (ou médecine alternative) comme l’acupuncture, la sophrologie ou l’ostéopathie contribuent à réduire l’ampleur des symptômes de la maladie chronique. Ces actes ne sont en revanche pas remboursés par la Sécurité sociale, mais peuvent l’être par votre complémentaire santé.

A lire en complément : Comment choisir une bonne assurance habitation ?

Mieux comprendre sa maladie

Une fois diagnostiqué, nous ne savons pas tout de notre maladie, et il est facile de paniquer ou se trouver en grande détresse émotionnelle face à l’inconnu. Fake news et informations contradictoires vont bon train, et peuvent vite vous induire en erreur, ainsi que vos proches. Afin d’éviter de paniquer, mais aussi connaître les bonnes pratiques à adopter (au quotidien, mais aussi pour votre parcours de soin), n’hésitez pas à en parler avec un ou des professionnels concernant votre maladie.
Vous serez plus à même de limiter l’arrivée de certaines crises (ex : maladie de Crohn) et atténuer les symptômes de la maladie pour améliorer au quotidien votre qualité de vie. L’alimentation va, elle aussi, jouer un rôle déterminant dans le mieux-vivre sa maladie, même si celle-ci n’est pas de type digestif. Enfin, mieux comprendre sa maladie, c’est également mieux comprendre ses traitements, la façon de les prendre et les différentes alternatives existantes. Là encore, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé si, par exemple, vous tolérez mal un certain type de traitement.

Ne pas hésiter à en parler

Les maux ne se résument pas qu’au corps. Une maladie chronique est également très pesante, psychologiquement parlant. Vous pourrez donc consulter un ou une psychologue afin de vous confier sur vos craintes, et de façon générale, sur la manière de vivre votre maladie, mais pas seulement. Des groupes de paroles avec d’autres personnes souffrant de la même maladie que vous peuvent vous aider à être plus forts ensemble, en échangeant avec des individus qui passent par les mêmes épreuves que vous.

ARTICLES LIÉS