x

Taux immobilier : les perspectives pour 2019

Taux immobilier : les perspectives pour 2019

Taux immobilier : les perspectives pour 2019

2019 est là et l’on s’interroge sur les perspectives pour cette nouvelle année. Les principales interrogations portent bien évidemment sur les taux immobiliers. Va-t-on avoir droit à une hausse, une baisse ? Bien qu’il soit difficile d’établir une prédiction exacte, voici tout de même notre vision de ce que devrait nous réserver l’année 2019.

Bilan de l’année 2018

On peut le dire, 2018 a été l’année de la stabilité. Les taux de crédit immobilier n’ont pratiquement pas bougé tout au long de l’année. A la même époque l’année précédente, les courtiers et experts du crédit avaient prédit quelques hausses. Mais au contraire, on a même pu enregistrer quelques baisses intempestives, ce qui a également permis à de nombreux emprunteurs de procéder à un rachat de crédit immobilier dans de bonnes conditions.

D’autre part, la loi Hamon, entrée en vigueur le 1 janvier 2015, a considérablement amélioré la protection des consommateurs en matière d’assurance-crédit, permettant à ces derniers de se défaire plus simplement d’un contrat qu’ils jugent peu profitables. Toutefois, bien que les conditions aient été aussi favorables, le crédit immobilier a tout même enregistré une petite récession en 2018.

La politique de la BCE en 2019

La Banque centrale européenne a d’ores et déjà prévenu d’une hausse probable du taux directeur cette année. Pour rappel, le taux directeur est le taux appliqué par les institutions financières telles que la BCE lorsqu’elles prêtent aux banques primaires. Le taux proposé au consommateur est indexé au taux directeur auquel est rajoutée une marge bénéficiaire. Une hausse du taux directeur implique ipso facto une hausse du taux des crédits. Néanmoins, si hausse il y a, elle ne devrait intervenir que vers le second trimestre.

Conclusion : une hausse attendue mais une hausse modérée

Que ce soit pour cette année 2019 ou les années suivantes, il faudra bien s’attendre à une remontée des taux. Aucune hausse exagérée n’est toutefois à craindre. Les experts sont unanimes pour prédire une hausse de l’ordre 0,2% maximum pour le crédit immobilier. De leur côté, les banques continuent à proposer des conditions plus souples afin d’attirer la clientèle, notamment avec des offres de prêt immobilier sans apport.
 

© copyright 2020 - Mon Portail Finance
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus